ISBN/EAN 978-2-916147-42-0

ISSN 1958-2145

19,00 EUR

Format: CD audio. Réf. AST015

septembre 2009

Passions selon Berlioz

Lettres et musique de Hector Berlioz. Musique interprétée au, piano par François-René Duchâble, textes dits par Alain Carré

Sur paroles (CD audio)

Alain Carré, comédien et metteur en scène, et François-René Duchâble, l’un des plus grands pianistes français de sa génération, ont imaginé, à partir des écrits de Berlioz, un triptyque où sont développés trois thèmes : Trahison, Guérison, Consécration, selon un schéma très romantique représentatif du parcours de Berlioz. Berlioz, musicien révolutionnaire et souvent incompris, Berlioz et son regard souvent féroce sur les hommes, Berlioz voyageur, Berlioz amoureux…

Dans le programme proposé par l’Atelier Lyrique de Tourcoing figurait cette pensée de Roland Barthes, extraite des Fragments d’un discours amoureux : « La passion amoureuse est un délire ; mais le délire n’est pas étranger, tout le monde en parle, il est désormais apprivoisé. Ce qui est énigmatique, c’est la perte de délire : on rentre dans quoi ? ».

René Char nous a dit : « La lucidité est la blessure la plus proche du soleil ».

Peut-être est-ce seulement ainsi dans l’espace créé de l’alchimie des tensions unissant la lucidité sensible du soleil blessé de René Char avec la passion conditionnelle du délire de Roland Barthes que surgit le génie comme unique et nécessaire condition d’être. Pour que par ses deux ailes vole son âme.

L’Atelier Lyrique nous a invité aux trois concerts consacrés aux Passions d’Hector Berlioz. Trois épisodes composés d’extraits choisis dans son immense correspondance (10 000 pages) par Alain Carré qui en a été sans nul doute très lucidement inspiré. Trois concerts mis en scène par les interprétations des pères : Bach, Beethoven et les amis de Berlioz : Chopin, Liszt, Schumann, Verdi.

Les trois passions de Berlioz brûleront en ce document par leur absence mais ce sont elles qui ont brillé tour à tour dans la lumière de chacun de ces trois épisodes de sa vie : Camille Moke qui deviendra Mme Pleyel, Harriet Smithson qu’il épousera et Marie Recio, sa seconde épouse. Elles furent représentées par les sopranos Agnès Mellon, Véronique Gens et Salomé Haller.

Remercions l’Atelier Lyrique de Tourcoing et son directeur artistique Mr Jean-Claude Malgloire de nous avoir permis de saisir les extraits de ces concerts donnés au printemps de l’année Berlioz afin de vous proposer cet enregistrement édité en l’honneur de la commémoration du bicentenaire de la naissance d’Hector Berlioz, le 11 décembre 1803 à la Côte-Saint-André en Isère. La ville de la Côte-Saint-André organise annuellement, à la fin du mois d’août, un festival en son nom.

D'autres œuvres par ces auteurs